La vie – Initialement un citadin

L’histoire de vie remarquable de cet ingénieur commence en 1933 dans la ville de Zurich, où il a complété un apprentissage en télécom après l’école élémentaire, parallèlement à laquelle il fréquente une école de technicien en télécommunications, puis une école d’ingénieurs de neuf semestres dans le domaine des télécommunications, et en tant que Assistant à l’EPFZ (École polytechnique fédérale de Zurich), où il a également suivi tous les diplômes et études de troisième cycle.

 

Il a ensuite transmis toutes ces connaissances qu’il avait apprises aux ingénieurs en télécommunications, alors assoiffés de connaissances, dans trois universités pendant 30 ans, environ 650 étudiants au total. A cette époque, les Suisses utilisaient le modèle de téléphone PTT 1929.

 

Ce premier modèle standard suisse a été utilisé pendant plus de 20 ans. Jusqu’alors, les téléphones fonctionnaient manuellement par l’intermédiaire de ces centraux téléphoniques, plus tard, après la Seconde Guerre mondiale, par l’intermédiaire mécanique des centraux domestiques, la conception la plus moderne de la production d’ALBIS (Siemens) à l’époque, le premier en Israël, également examiné par Walter Linggi, puis mis en service à Tel-Aviv.

 

Au cours de la première décennie du siècle dernier, une manivelle a dû être utilisée et les téléphones avaient leur propre batterie. Le modèle de téléphone à manivelle 1900 était utilisé à cette époque; il ne couvrait qu’une distance maximale de dix kilomètres. Aujourd’hui, cette technologie est encore utilisée dans les téléphériques, la protection civile et l’exploitation minière.

 

Plus tard dans sa propre entreprise, il a développé des brevets pour les bornes d’appel SOS pour piscine et un transformateur de protection 20kV avec une bande passante énorme de plus de 20MHz, ce qui a été revendiqué par les principaux professeurs d’université comme étant théoriquement impossible.

 

Fin 2015, il a été testé pour une utilisation autour du réseau ALL-IP avec des résultats très positifs, adapté au VDSL-2 avec des besoins de bande passante supérieure à 30MHz, pour 280Mbps.